92,432 Km EN 1 HEURE PAR LA FORCE MUSCULAIRE

L’indifférence économique du monde médiatisé, occulte les grandes et belles choses. On s’y esclaffe dans les instances fédérées, avec un nouveau règlement et des cyclistes « hors norme », à faire culminer le record cycliste de l’heure UCI, à 54,526 Km sous les applaudissements.

Et pourtant !

Avec deux roues de vélo, un pédalier, un dérailleur et une chaine, un autre cyclisme novateur et inventif a permis de démontrer pouvoir parcourir presque le double de distance au même temps et dans la même heure départ arrêté, avec 92km 432 dans l’heure !

C’était le 26 juin 2016 sur la piste ovale DEKKRA en Allemagne et pas une télévision ne s’était déplacée pour cette tentative engagée à battre la précédente détenue avec 91,556 Km le 2 août 2011, par le même challenger : Francesco RUSSO !

L’aventure avait débutée en 2006. Francesco est Suisse-Alémanique, passionné par la quête du record dans l’heure, qu’il considère être le record de plus juste et démonstratif. De ses propres mains, dans le petit atelier au pied de son modeste immeuble, il a conçu et réalisé sa première machine baptisée « Ristretto ».  La ligne très pure du Ristretto et la finition  inégalée du travail,  provoquent l’admiration immédiate des spécialistes.  Il n’a pour aide que son frère Simone, son épouse Jemima et son père, pour l’aider à la réalisation ainsi qu’aux premiers essais et tentatives.  L’important porte à faux ,en avant de la roue directrice, mettra en évidence un pilotage délicat  dans l’atteinte de hautes vitesse.  Les efforts de mise au point seront récompensés par un record de Suisse, à 84,345 km dans l’heure, sous une météo détestable, le 30 juillet 2010.

En 2007 et 2008, sous l’impulsion de Malric Leborgne et son association AFB (voir l’article Les Laboratoires du Futur), il est organisé en France une série d’invitations à pouvoir tester et même tenter des records sur le circuit privé de Mortefontaine près de Senlis (au nord de Paris). France-HPV avait participé à ce suivi de tentatives, au titre de son officialité à pouvoir homologuer les records. Ces campagnes, ont permis de motiver de nouvelles aventures et de connecter le relationnel de nombre de personnes, motivées par le développement des Véhicules à Propulsion Humaine de performance.

Parmi ces motivations et liens créés, on retiendra pour l’histoire, la naissance des vélos carbone Zockra, la motivation de Barbara Buatois à vouloir s’élancer dans la course aux records de Battle Mountain, en essayant le tout nouveau Altaïr de l’IUT d’Annecy, et sa rencontre avec Ellen Van Vugt, Hans Wessels et RoseMarie Buhler. Sans  oublier Damjan Zabovnik,  qui lui propose son ancien Eivie (et Marc Tauss qui l’encourage).

Mais, l’élément déclencheur qui nous intéresse ici ; c’est la rencontre entre le talent du travail et la qualité sportive de Francesco Russo, d’avec le génie novateur du bouillant Slovène, Damjan Zabovnik.

Damjan a imaginé et réalisé un nouveau type de machine de record qui relègue à la lourdeur de lignes d’une autre époque, tous les autres vélos de record, présents. On y pédale de dos à la route, à l’inverse de l’habituel. La visibilité est assurée via un miroir réfléchissant. L’illusion d’aller dans le sens habituel est astucieusement donnée, en croisant les câbles de direction… Les épaules étant la partie la plus large du pédaleur, le fait de les placer en avant de la machine, permet de la dessiner, la plus fine et aérodynamique possible.  Même la méthode de lancement au départ, avec chariot amovible marque une avancée intelligente sur tout ce qui existe ! C’est sur cette base technique nouvelle, que Francesco Russo concevra et réalisera, avec le soutiens amical de Damjan, ses deux futures machines détentrices de records dans l’heure :  « EivieStretto », proche des Eivie de Damjan,  puis  le « MetaStretto », résolument sophistiqué avec sa coque intégrale en carbone, sans plus de châssis tubulaire.  L’appui d’un passage en soufflerie,  confirmera le lien efficace entre le théorique et le réel.

Depuis 2015, Francesco RUSSO et son épouse Jemima, sont partis s’installer au cœur de l’aventure, en Argentine. Francesco estime possible et s’entraine, en vue de porter encore plus haut son phénoménal record…