Archives pour la catégorie Science

FRANCESCO RUSSO – CHAMPION ET INGENIEUR

Carnet à la mémoire d’une tentative de record du monde.

Le secret était bien gardé. Seul France-HPV était dans la confidence. Il faut dire que depuis 2007, date à laquelle nous l’avons rencontré, lors de ses débuts sur la piste du CERAM, la sympathie et l’amitié entre nous ne se sont jamais démenties. Nos échanges au cours de onze années ont été réguliers et toujours marqués d’attentions, et même depuis que n’étant plus voisin Suisse, Francesco Russo s’est expatrié en Argentine.

Toutes les conditions étaient sérieusement réunies pour vivre la réalisation d’un nouveau record mondial dans l’heure. La cible des 95 Km était fort plausible selon les analyses des derniers tours du précédent record de 2016. Les améliorations notables du vélo, sans oublier l’entrainement et la condition physique excellente du champion, complétaient cette vision. Deux années de préparations méticuleuses étaient en vue de leur aboutissement. Les dates estivales de disponibilité de la piste DEKRA (en Allemagne à la limite de la Pologne et de la Tchéquie), pouvaient faire espérer une météo très compatible de l’espoir.

Le 5 juillet 2018, en soirée, la piste était offerte pour une petite heure. Un test de roulage et de vérification des procédures fonctionnelles, confirmait le tout, à l’exception d’un vent persistant entrecoupé de rafales… Un peu plus tard,    les « observers » officiels WHPVA, arrivaient de Suisse avec tout le matériel d’homologation et même d’avantage, puisqu’une caméra thermique avait été louée pour certifier que le vélo de Francesco n’était équipé d’aucun moteur caché.

Réalisé selon le concept « Eivie » de Damjan Zabovnik (dos couché inverse au sens de marche), le Metastretto est cependant une conception 100/100 originale et méticuleuse, née de l’imagination et des mains talentueuses de Francesco Russo. Son ascendance italienne et sa nativité Suisse se résument pleinement dans le génie mécanique et le soin extrême qui se synthétisent dans la machine unique et merveilleuse prévue pour réussir ce record. Depuis la tentative précédente une foule de détails y ont été améliorés, tels les roues à jantes concaves, le changement de vitesses, la réduction des entrées d’air aux passages de roues, la direction, le système respiratoire et de ventilation, etc… Le Metastretto est une merveille d’ingénierie qui relègue au passé, amateur et approximatif, bien des conceptions de machines de record.

Le vendredi 6 juillet tout était réuni pour réussir la tentative, sauf la météo. La température très basse pour la saison se visualisait dans l’absence de bleu du ciel et les rafales de vent toujours présentes. Pour tester la condition, le vélo maintenu dans sa coque protectrice est élancé pour deux tours. Une rafale de vent, plus forte que les autres, et dans un passage découvert du tracé, sera la cause d’une chute et de la raison à ne rien pouvoir espérer continuer dans cette journée.

Samedi 7 juillet, la piste n’est pas disponible. Les automobiles Tesla l’ont réservé pour 30 heures et battre 3 records du monde avec des moyens considérables. Une dizaine de voitures, une armée de camions et de matériel, sont monopolisées pour ce faire… L’équipe de Francesco qui ne bénéficie d’aucune aide, aucun journaliste, aucune télévision pour suivre son exploit, occupe son temps à peaufiner le vélo et lui offrir des pneus neufs… Deux échelles du monde partagent la même piste…

Dimanche 8 juillet, le froid et le vent sont à peine plus engageants que les jours précédents. Il est décidé de réaliser la tentative le plus tard possible pour espérer que le vent soit au plus faible. C’est à près de 20 heures que Francesco s’élance et donne le maximum. Pour celui qui n’a jamais vu passer sa machine, c’est un enchantement de voir passer un vélo à presque 100 km/h alors qu’il participe à une tentative horaire. Dans sa machine, Francesco sait que la condition ne permettra pas de réaliser son rêve à battre son propre record. Au bouclage du quatrième passage il interrompt sa course. Le vent est trop fort et voir dangereux.

La direction du circuit et son planning, étant en incapacité à pouvoir offrir une possibilité à prendre une revanche à proche échéance, l’évidence de la fatalité qu’un champion sait qu’il doit savoir affronter, s’impose.

Francesco Russo reste le recordman et l’homme le plus vite dans l’heure avec 92,439 km… Il ne sera pas facile à battre !

France-HPV remercie  le privilège de l’invitation  et  le fraternel  des jours inoubliables, passés dans les coulisses de cette tentative, infructueuse au résultat, mais  superbement humaine dans  son vécu.

Dernière photo, avant de se quitter, pour réunir et remercier toute l’équipe de cette tentative. De gauche à droite  : Francesco Russo, Peter Hutzli (Observer WHPVA), Dominique Perruchon (France-HPV), Jamima Russo (Team Assistante), Stephan Grünig (mécanicien), Mme X (responsable DEKRA), Martin Schütz (Observer WHPVA), Thomas Wolf (HPV Deutschland).

LES LABORATOIRES DU FUTUR

Soutiens aux développements et laboratoires des machines pouvant apporter des progrès considérables, au cyclisme du quotidien ; France-HPV est activement présent sur le terrain des Véhicules à Propulsion Humaine de performance et de records.

Hélas inconnus du grand public, les records des machines modernes à propulsion humaine, défient l’imaginaire : 144.17 km/h sur le 200 mètres lancé, 92.439 km dans l’heure départ arrêté et 1219Km en 24h solo… On a réalisé un vol de 119 Km et navigué à 34,308 km/h, par la seule force musculaire… Même avec un nouveau règlement et des cyclistes « hors norme », le record de l’heure sur un vélo « classique », réglementé par Union Cycliste International n’est que de 54,526 km….

LA PROPULSION HUMAINE : REPONSE AUX SERVITUDES

Les Véhicules et machines à Propulsion Humaine se déclinent à tous les environnements et pour une infinité de servitudes, pouvant trouver des solutions simples, écologiques et performantes.

Soucieux de contribuer à l’ensemble des vecteurs de progrès adaptés ; France-HPV, étend son action du développement de la motricité humaine, aux solutions pratiques de faibles consommations énergétique.

LA VERITE POUR VOTRE SANTE…

France-HPV milite pour l’évolution des machines à Propulsion Humaine (et faible consommation énergétique), tout autant que pour l’écologie et la santé qui en sont les vecteurs complémentaires et bienfaiteurs.

Par l’entremise du Dr Jean-Luc Saladin, conseiller Santé de France-HPV(Médecin du sport, Directeur de Thèses, Conseiller municipal de la ville du Havre en charge des modes de transports doux. Administrateur du club des villes et territoires), nous participons activement aux plus éminents congrès, séminaires et suivis de thèses.

Cette position centrale, au sein de la connaissance la plus avancée des découvertes scientifiques, nous a permis de produire et réaliser, une série de 22 courtes vidéos, accessibles à tous, sur le thème préventif « Santé & vérité » .

ALLER PLUS VITE ET LOIN EN VELO !

Voici la probante démonstration d’une machine novatrice à Propulsion Humaine, lors de Paris Vélo Festival, avec le récit du pilote…  Oui, un anonyme peut simplement,  et avec ses jambes, aller plus vite et loin, qu’une meute de cyclistes renommés et aguerris…

 » Top départ, je me régale et me rends compte que c’est assez facile. Je double, je double (les 817 inscrits), sans trop d’efforts, en prenant même soin de ne pas aller trop vite pour les 65 km restants…

Mais au bout d’un moment je finis premier. Je double le peloton. Je double même les motos qui ouvrent la course. Et là, j’ai ressenti en voyant dans le rétro la masse des coureurs ce que doit ressentir un coureur du tour de France, au moment du sprint final.

De plus, la route dégagée devant moi ne m’obligeait plus à freiner pour éviter les cyclistes qui ralentissent à chaque montée.

Bref, j’allais donc finir très largement premier, vitesse moyenne à ce moment là : 50 kmh !
Il ne restait plus que 2 tours sur 5, c’est à dire 20km…

Et là… c’est le drame !

Un motard me rattrape et me dit (d’un air peu courtois), je cite « t’as rien à faire ici » et me fait signe de me garer. J’obtempère, le motard s’en va, le peloton me redouble ainsi que les autres.

Je demande à une autre personne de l’organisation la raison de mon « arrestation » et là, par talkie-walkie interposé, on me dit feu vert, je peux reprendre la course !!

Un peu agacé, je me remets en piste et même si j’ai perdu beaucoup de temps, je me remets à doubler tout le monde, avec un peu moins de moral, il est vrai…

Je m’apprête à re-doubler le peloton de tête, et là… rebelote ! Le maudit motard me redemande de quitter la course.

En fait, rien dans le règlement de préciser que cette course est interdite aux vélomobiles (d’autant plus qu’il y avait des vélos couchés)…

J’en ai conclu que la raison de mon éviction de la course est… que j’allais trop vite !

Je ne vois d’autre raison que le fait de doubler des champions en fluo, moi qui était en jean et polaire à 5 euro, sans entrainement, sans cuisses de 30 cm de diamètre, et avec le sourire, ça aurait fait désordre..

Imaginez, sur le podium !

Mais le sourire des gens dans le public, les yeux ronds des enfants, font qu’au final, je m’en fous complètement. Je pense que tout le monde a bien vu que le Vélomobile est … trop rapide !

Tout est bien qui finit bien : J’ai eu l’organisateur de la course, qui m’a rappelé, et il m’a donné l’explication que je souhaitais entendre

Il n’y a pas de raison à mon éviction, si ce n’est qu’ils ont eu peur au moment ou je doublais le peloton ! En fait c’est la frayeur normale des gens qui ne connaissent pas (encore) le vélomoile, tout simplement !

L’organisateur est plutôt sympathique.

————————————————————-
Notez que le vélomobile ne comporte aucune partie saillante (ce qui n’est pas le cas d’un vélo..). Il est équipé de clignotants d’un avertisseur sonore, de rétroviseurs et un d’un feu arrière permanent. Quid de l’argument sécurité…

Comparatif des temps au tour (avec arrêt forcé au 3ème puis 5ème .voir texte)
Le vainqueur 00:17:25.24 00:18:30.01 00:18:24.19 00:18:37.35 00:18:53.79
Le vélomobile 00:17:51.48 00:18:01.39 00:21:13.80 00:17:31.42
Sans commentaire…

France-HPV remercie les internautes cinéastes et qui ont permis ce montage vidéo, ainsi que l’organisateur qui a aimablement fourni le cliché du vélomobile en tête de course !

Et si un exemple ne suffit pas, voici ce qui s’est passé pendant le GIRO  ou, encore une fois, un anonyme ( cantonné sur la voie cyclable) va plus vite que le peloton de tête….

 

 

Conférence mobilité à Nanterre le 6 avril 2016

Le mercredi 6 avril 2016 à 19h30 aura lieu une table ronde mobilité à Nanterre à laquelle participera le Dr Jean-Luc Saladin, spécialiste de l’activité physique et également conseiller scientifique de France-HPV.

N’hésitez pas à venir écouter sa parole si vous en avez la possibilité !

Thème : « Le changement des comportements vis-à-vis de la mobilité : hier, aujourd’hui et demain… tous acteurs de la transition »

Amphithéatre D – Bâtiment F – Université paris Ouest Nanterre La Défense

Quels transports pour demain ? Quels
enjeux environnementaux, sociétaux et financiers ? Autant de questions soulevées
qui seront débattues et rythmées par la
projection de plusieurs films courts. Un
cocktail sera servi aux participants.
Animée par Francis Beaucire, universitaire et chercheur.
En présence de Georges Amar*, consultant en mobilité et prospectiviste ; Docteur Jean-Luc Saladin, expert en mobilité-santé ; Stéphane Brette, vice-président Patrimoine et développement durable à l’Université et Gilles Gauché-Cazalis.
* Sous réserve de confirmation de présence

Tous les détails dans le pdf ci-dessous :

Nanterre table ronde mobilité

Conférence mobilité à Nanterre
Conférence mobilité à Nanterre