Archives pour la catégorie Matériel

GERMERSHEIM SPEZI 2018

La 23ème édition du Salon du vélo spécial : « SPEZI » de Germersheim des 28 et 29 avril 2018, confirme les tendances constatées au fils des années précédentes. Les vélos couchés sportifs, qui ont été à l’origine du renouveau d’intérêt pour les Véhicules à Propulsion Humaine, au cours des années 80, font maintenant partie de l’oubli et du passé. Les machines des années 2000 ont abandonné l’élitisme de la compétition, pour devenir totalement usuelles. Ce mouvement qui a été, entre autres, initié au travers du développement des vélos cargo, se poursuit vers les tricycles porteurs et même dans une très forte apparition des solutions quadricycles. Le remplacement pratique de l’automobile urbaine devient, à l’évidence, une motivation et une cible, pour les acquéreurs et les constructeurs qui s’ingénient à développer des architectures techniques très abouties pour le fonctionnel et le confort. Ce mouvement pratique, s’accompagne inévitablement avec une quasi universalité de l’assistance électrique qui équipe, potentiellement, plus de la moitié des solutions proposées.

Reportage exclusif de 43 minutes,  réalisé par France-HPV, pour vous permettre un tour d’horizon complet du SPEZI 2018.

Vu du côté des spectateurs, le prix du matériel de qualité étant, la tranche d’âge dans les allées du salon demeure majoritairement entre 40 et 60 ans. Cependant, de plus en plus de parents venant avec leurs enfants, on sent poindre la croissance d’une éducation des générations nouvelles dans le respect d’eux-mêmes et de l’environnement planétaire. Sans être capable de savoir si ce phénomène serait une causalité de l’électrification (sans efforts), ou de l’attirance d’une nouvelle clientèle soucieuse de reprendre sa santé en main, on relève que la corpulence du public venu tester les machines s’accroit d’années en années ? Beaucoup de machines ont abandonnées la priorité d’autrefois à être frêles, pour devenir massives et accessibles aux gabarits renforcés. Le cycliste au physique comme une lame de rasoir, n’est plus le seul à pédaler et c’est une bonne chose.

Votre reporter pour France-HPV…

Pour ses « coups de cœur », France-HPV accorde un bis au « Bastiaen Cargo » dont la compacité, servie par la création d’une exceptionnelle géométrie de roue avant, plus un très astucieux coffre universel, concrétise un vélo sans équivalent de facilité, de pratique, de performances et d’agréments. Nous saluons l’ouverture, à Nancy, de l’atelier « BeLcycles » qui va promouvoir le développement des remarquables productions de la française Oryanne Bertaux, spécialiste du vélo couché écologique en bambou. Le vélomobile « Mulsanne » de « Cycles JV & Fenioux », aisé d’accès, confortable, maniable et performant ne démérite pas notre admiration et son succès international. Les protections aux intempéries de l’entreprise « Veltop », confirmées par nos tests, sont universelles dans leurs solutions d’adaptations et se révèlent contre toute apparence, totalement insensibles aux vents les plus forts. Elles sont la solution idéale pour rouler agréablement par tout temps. La géométrie du train avant du tricycle pendulaire, modulaire : « Chike », confirme à l’usage, la haute qualité des études et des réflexions de son constructeur. Pour conclure ce tableau d’honneur, nous accordons une mention au Projet « Benur » de Joseph Mignozzi, qui permet et prouve que toute personne en situation de handicap, peut avoir accès pour une vie meilleure et réaliser de très beaux voyages.

Le vélo se prépare à remplacer l’automobile.

Le Chike, une tendance utilitaire, modulaire et pratique, affirmée.

Pédaler est devenu une conscience qui gagne du terrain.

Le VELTOP, solution universelle pour rouler par tous temps.

Le Bastiaen Cargo, multi-usages, ultra-compact, facile et  efficace.

BENUR, vélo de voyage  utilisable  en fauteuil roulant.

Cyles JV affirme sa position internationale avec le MULSANNE.

Dominique, Isabelle et le Dr Saladin. : l’activisme salutaire.

Philippe Ravary sur son stand.

Qu’on ne s’y trompe pas. Une bonne part des solutions pour l’avenir urbain : transport, pollution, santé des habitants, économie des ménages, maîtrise du TRE (Taux de Retour Energétique) est déjà ici, sous vos yeux…

Le Pédalair – Parapente à propulsion musculaire

Le pédalair, un ULM silencieux

Les parapentistes sont parfois des gens curieux.

Ils sont d’évidence, sportifs, épris de l’air pur, sensibles au respect des espaces et amoureux de la musique du vent.

Et pourtant… il en est qui fourvoient leurs écologiques machines à se transformer, tel le paradis perdu, dans un enfer de mécanique bruyante, polluante et disons le mot : insupportable pour le voisinage et la beauté des paysages…

Une idée de Martial Noël

La bonne et juste idée, appartient à Martial Noël.  Depuis plusieurs années il se consacre à la recherche, au développement et à l’aboutissement du PEDALAIR.

Sur la base d’un cadre de vélo couché, il a réalisé et mis au point une propulsion musculaire efficace, apte à donner un nouveau champ d’action à l’aile libre.

Les développements de l’hélice et du réducteur ont permis, et au fil des années, un gain de rendement considérable, maintenant parvenu à l’optimisation.

L’invention au stade pré-commercial, est sur la voie d’un partenariat industriel attendu et mérité.

France-HPV est heureux de promouvoir une belle idée.

Pour toute information contactez : pedalair@yahoo.fr

 

 

LES LABORATOIRES DU FUTUR

Soutiens aux développements et laboratoires des machines pouvant apporter des progrès considérables, au cyclisme du quotidien ; France-HPV est activement présent sur le terrain des Véhicules à Propulsion Humaine de performance et de records.

Hélas inconnus du grand public, les records des machines modernes à propulsion humaine, défient l’imaginaire : 144.17 km/h sur le 200 mètres lancé, 92.439 km dans l’heure départ arrêté et 1219Km en 24h solo… On a réalisé un vol de 119 Km et navigué à 34,308 km/h, par la seule force musculaire… Même avec un nouveau règlement et des cyclistes « hors norme », le record de l’heure sur un vélo « classique », réglementé par Union Cycliste International n’est que de 54,526 km….

LA PROPULSION HUMAINE : REPONSE AUX SERVITUDES

Les Véhicules et machines à Propulsion Humaine se déclinent à tous les environnements et pour une infinité de servitudes, pouvant trouver des solutions simples, écologiques et performantes.

Soucieux de contribuer à l’ensemble des vecteurs de progrès adaptés ; France-HPV, étend son action du développement de la motricité humaine, aux solutions pratiques de faibles consommations énergétique.

ALLER PLUS VITE ET LOIN EN VELO !

Voici la probante démonstration d’une machine novatrice à Propulsion Humaine, lors de Paris Vélo Festival, avec le récit du pilote…  Oui, un anonyme peut simplement,  et avec ses jambes, aller plus vite et loin, qu’une meute de cyclistes renommés et aguerris…

 » Top départ, je me régale et me rends compte que c’est assez facile. Je double, je double (les 817 inscrits), sans trop d’efforts, en prenant même soin de ne pas aller trop vite pour les 65 km restants…

Mais au bout d’un moment je finis premier. Je double le peloton. Je double même les motos qui ouvrent la course. Et là, j’ai ressenti en voyant dans le rétro la masse des coureurs ce que doit ressentir un coureur du tour de France, au moment du sprint final.

De plus, la route dégagée devant moi ne m’obligeait plus à freiner pour éviter les cyclistes qui ralentissent à chaque montée.

Bref, j’allais donc finir très largement premier, vitesse moyenne à ce moment là : 50 kmh !
Il ne restait plus que 2 tours sur 5, c’est à dire 20km…

Et là… c’est le drame !

Un motard me rattrape et me dit (d’un air peu courtois), je cite « t’as rien à faire ici » et me fait signe de me garer. J’obtempère, le motard s’en va, le peloton me redouble ainsi que les autres.

Je demande à une autre personne de l’organisation la raison de mon « arrestation » et là, par talkie-walkie interposé, on me dit feu vert, je peux reprendre la course !!

Un peu agacé, je me remets en piste et même si j’ai perdu beaucoup de temps, je me remets à doubler tout le monde, avec un peu moins de moral, il est vrai…

Je m’apprête à re-doubler le peloton de tête, et là… rebelote ! Le maudit motard me redemande de quitter la course.

En fait, rien dans le règlement de préciser que cette course est interdite aux vélomobiles (d’autant plus qu’il y avait des vélos couchés)…

J’en ai conclu que la raison de mon éviction de la course est… que j’allais trop vite !

Je ne vois d’autre raison que le fait de doubler des champions en fluo, moi qui était en jean et polaire à 5 euro, sans entrainement, sans cuisses de 30 cm de diamètre, et avec le sourire, ça aurait fait désordre..

Imaginez, sur le podium !

Mais le sourire des gens dans le public, les yeux ronds des enfants, font qu’au final, je m’en fous complètement. Je pense que tout le monde a bien vu que le Vélomobile est … trop rapide !

Tout est bien qui finit bien : J’ai eu l’organisateur de la course, qui m’a rappelé, et il m’a donné l’explication que je souhaitais entendre

Il n’y a pas de raison à mon éviction, si ce n’est qu’ils ont eu peur au moment ou je doublais le peloton ! En fait c’est la frayeur normale des gens qui ne connaissent pas (encore) le vélomoile, tout simplement !

L’organisateur est plutôt sympathique.

————————————————————-
Notez que le vélomobile ne comporte aucune partie saillante (ce qui n’est pas le cas d’un vélo..). Il est équipé de clignotants d’un avertisseur sonore, de rétroviseurs et un d’un feu arrière permanent. Quid de l’argument sécurité…

Comparatif des temps au tour (avec arrêt forcé au 3ème puis 5ème .voir texte)
Le vainqueur 00:17:25.24 00:18:30.01 00:18:24.19 00:18:37.35 00:18:53.79
Le vélomobile 00:17:51.48 00:18:01.39 00:21:13.80 00:17:31.42
Sans commentaire…

France-HPV remercie les internautes cinéastes et qui ont permis ce montage vidéo, ainsi que l’organisateur qui a aimablement fourni le cliché du vélomobile en tête de course !

Et si un exemple ne suffit pas, voici ce qui s’est passé pendant le GIRO  ou, encore une fois, un anonyme ( cantonné sur la voie cyclable) va plus vite que le peloton de tête….

 

 

GERMERSHEIM SPEZI 2017

France-HPV ne pouvait manquer de participer à la 22ème édition du Salon du vélo Spécial de Germersheim, venir saluer ses amis de HPV Deutschland et célébrer les 200 ans de la draisienne.

Ambiance chaleureuse et météo rayonnante, resteront au souvenir de cette édition toujours plus riche de cet incontournable dans sa diversité cycliste et ses innovations présentées.

Revivez comme si vous y étiez les 29 et 30 avril 2017 et ne perdez pas une seule image !

Spezi de Germersheim : 23 et 24 avril 2016

Ce week-end aura lieu la Spezialradmesse ou Spezi à Germersheim en Allemagne, probablement le plus grand salon des vélos spéciaux au monde.

Au programme, la possibilité d’essayer des vélos-couchés et autres vélos spéciaux. Une piste sera également dédiée aux VAE. Vous y trouverez de nombreux exposants, des conférences, des courses de tricycles etc.

C’est un événement incontournable à faire au moins une fois dans votre vie si vous aimez le vélo sous toutes ses formes !
http://www.spezialradmesse.de
http://www.salonduvelospecial.com

Essai de vélos-couchés
Essai de vélos-couchés à Germersheim

 

Essai d’un Vélocar Mochet de 1935 à la Cipale

Quel ne fut pas notre plaisir d’essayer un authentique Vélocar de Mochet datant de 1935 dans un lieu aussi chargé d’histoire que le vélodrome de La Cipale à Paris !

Voici en vidéo un petit tour de piste avec Jean-Charles Gosselin au volant et Dominique Perruchon à la caméra. Malgré ses 80 ans, le Vélocar roule encore très bien et l’aspect convivial de la conduite côte-à-côte est sans pareil ! La transmission est efficace. Les deux vitesses permettent d’abord de se lancer et ensuite de rouler vite. Une petite portière, qui a tendance à s’ouvrir toute seule, permet un accès facile à l’habitacle. La direction et le freinage sont sains.

Au niveau look, la patine du Vélocar est inimitable et transforme une courte balade en un moment unique !

Un grand merci à Régis Faller qui nous a permis cet essai.

_IMG_000000_000000

Régis Faller et sa fille Chloé

Le Magazine 200 roule avec nous

Sur la recommandation de France-HPV lors du Festival du Voyage à Vélo 2016), Le magazine 200, a pris contact avec notre partenaire et membre, Joël Vincent. Il est convenu que le test qui sera effectué par le dynamique journal trimestriel prenne forme du convoi d’un vélomobile, du Mans vers Paris et, plus précisément, le vélodrome de la Cipale, à l’occasion de Paris Face Cachée

200 et velomobile

Le site du Magazine 200