Archives pour la catégorie Compétition

FRANCESCO RUSSO – CHAMPION ET INGENIEUR

Carnet à la mémoire d’une tentative de record du monde.

Le secret était bien gardé. Seul France-HPV était dans la confidence. Il faut dire que depuis 2007, date à laquelle nous l’avons rencontré, lors de ses débuts sur la piste du CERAM, la sympathie et l’amitié entre nous ne se sont jamais démenties. Nos échanges au cours de onze années ont été réguliers et toujours marqués d’attentions, et même depuis que n’étant plus voisin Suisse, Francesco Russo s’est expatrié en Argentine.

Toutes les conditions étaient sérieusement réunies pour vivre la réalisation d’un nouveau record mondial dans l’heure. La cible des 95 Km était fort plausible selon les analyses des derniers tours du précédent record de 2016. Les améliorations notables du vélo, sans oublier l’entrainement et la condition physique excellente du champion, complétaient cette vision. Deux années de préparations méticuleuses étaient en vue de leur aboutissement. Les dates estivales de disponibilité de la piste DEKRA (en Allemagne à la limite de la Pologne et de la Tchéquie), pouvaient faire espérer une météo très compatible de l’espoir.

Le 5 juillet 2018, en soirée, la piste était offerte pour une petite heure. Un test de roulage et de vérification des procédures fonctionnelles, confirmait le tout, à l’exception d’un vent persistant entrecoupé de rafales… Un peu plus tard,    les « observers » officiels WHPVA, arrivaient de Suisse avec tout le matériel d’homologation et même d’avantage, puisqu’une caméra thermique avait été louée pour certifier que le vélo de Francesco n’était équipé d’aucun moteur caché.

Réalisé selon le concept « Eivie » de Damjan Zabovnik (dos couché inverse au sens de marche), le Metastretto est cependant une conception 100/100 originale et méticuleuse, née de l’imagination et des mains talentueuses de Francesco Russo. Son ascendance italienne et sa nativité Suisse se résument pleinement dans le génie mécanique et le soin extrême qui se synthétisent dans la machine unique et merveilleuse prévue pour réussir ce record. Depuis la tentative précédente une foule de détails y ont été améliorés, tels les roues à jantes concaves, le changement de vitesses, la réduction des entrées d’air aux passages de roues, la direction, le système respiratoire et de ventilation, etc… Le Metastretto est une merveille d’ingénierie qui relègue au passé, amateur et approximatif, bien des conceptions de machines de record.

Le vendredi 6 juillet tout était réuni pour réussir la tentative, sauf la météo. La température très basse pour la saison se visualisait dans l’absence de bleu du ciel et les rafales de vent toujours présentes. Pour tester la condition, le vélo maintenu dans sa coque protectrice est élancé pour deux tours. Une rafale de vent, plus forte que les autres, et dans un passage découvert du tracé, sera la cause d’une chute et de la raison à ne rien pouvoir espérer continuer dans cette journée.

Samedi 7 juillet, la piste n’est pas disponible. Les automobiles Tesla l’ont réservé pour 30 heures et battre 3 records du monde avec des moyens considérables. Une dizaine de voitures, une armée de camions et de matériel, sont monopolisées pour ce faire… L’équipe de Francesco qui ne bénéficie d’aucune aide, aucun journaliste, aucune télévision pour suivre son exploit, occupe son temps à peaufiner le vélo et lui offrir des pneus neufs… Deux échelles du monde partagent la même piste…

Dimanche 8 juillet, le froid et le vent sont à peine plus engageants que les jours précédents. Il est décidé de réaliser la tentative le plus tard possible pour espérer que le vent soit au plus faible. C’est à près de 20 heures que Francesco s’élance et donne le maximum. Pour celui qui n’a jamais vu passer sa machine, c’est un enchantement de voir passer un vélo à presque 100 km/h alors qu’il participe à une tentative horaire. Dans sa machine, Francesco sait que la condition ne permettra pas de réaliser son rêve à battre son propre record. Au bouclage du quatrième passage il interrompt sa course. Le vent est trop fort et voir dangereux.

La direction du circuit et son planning, étant en incapacité à pouvoir offrir une possibilité à prendre une revanche à proche échéance, l’évidence de la fatalité qu’un champion sait qu’il doit savoir affronter, s’impose.

Francesco Russo reste le recordman et l’homme le plus vite dans l’heure avec 92,439 km… Il ne sera pas facile à battre !

France-HPV remercie  le privilège de l’invitation  et  le fraternel  des jours inoubliables, passés dans les coulisses de cette tentative, infructueuse au résultat, mais  superbement humaine dans  son vécu.

Dernière photo, avant de se quitter, pour réunir et remercier toute l’équipe de cette tentative. De gauche à droite  : Francesco Russo, Peter Hutzli (Observer WHPVA), Dominique Perruchon (France-HPV), Jamima Russo (Team Assistante), Stephan Grünig (mécanicien), Mme X (responsable DEKRA), Martin Schütz (Observer WHPVA), Thomas Wolf (HPV Deutschland).

LE TROPHEE KIDAM 2018

Le Trophée KIDAM n’est pas un évènement comme les autres. Né en l’an 2000, le fil de ses éditions raconte une histoire et témoigne, tant de l’évolution sociale que de la place occupée par les Véhicules à Propulsion Humaine dans le regard du quotidien.

Initialement challenge technique et sportif, le Trophée KIDAM était une confrontation annuelle, entre écoles d’ingénieurs sur le vélodrome de Roubaix. Y étaient invités quelques « indépendants » pour compléter le plateau. En 2004 l’Ecole Centrale de Paris succédant à Polytech-Lille, l’épreuve est devenue parisienne et s’installe jusqu’à aujourd’hui, sur le mythique vélodrome de la Cipale à Vincennes.

En 2008, le renoncement d’ECP à vouloir continuer d’assurer une organisation de plus en plus prenante (et sans doute l’attirance pour de nouveaux horizons solaires, etc), a coïncidé avec une ère nouvelle. Le pic des participations venant de tous horizons, provinciaux et européens s’est maintenu, tandis que les écoles d’ingénieur ont peu à peu et totalement déserté l’épreuve. La philosophie s’est doucement adaptée à rejoindre une mentalité plus ludique que la stricte et intègre compétition originelle.

En 2013 et en 2014, le chantier de réfection de la piste de Vincennes (vieille de 112 ans) va obliger de renoncer à pouvoir organiser le Trophée (ainsi que les soirées VPH, sur vélodrome nées en 2009).

La reprise en 2015 (enfin) sera marquante, car le Trophée KIDAM restera pour l’histoire la première épreuve organisée sur la nouvelle Cipale.

Cependant et malgré l’humeur joyeuse, jamais démentie, la réalité économique en perte des ménages, et l’adaptation du marché des vélo couché, sans plus de machines sportives ; viendra s’additionner à la perte de contact entrainée par l’absence des deux années de continuité perdues du Trophée.

La politique de la ville de Paris, sous la coupe du rugby devenu sport business, en viendra à exclure toute activité cycliste de soirée, possible, sur son unique vélodrome…

Sans plus de moyen à créer un rassemblement et une émulation, le coup de grâce n’était pas loin… Les épreuves de 2016 et 2017 n’attireront aucun visage nouveau.  Les vélos sont  devenus réalités dans la rue et moins sur les pistes. Seuls les anciens fidèles y seront participants,   à l’exception de Valentin Dussart (fils de son père) pour apporter un souffle de jeunesse.

L’ouverture du règlement aux vélos cargo, vélos pliants, trottinettes, et planches de vitesse, ne permettra pas d’attirer plus de participants. Hors de toute médiatisation plus rien n’existe dans un univers devenu totalement dirigé par le subliminal télévisuel, ou la perception d’une organisation bénévole et non commerciale est faussée.

17 participants en 2017, 18 en 2018… Et pourtant, l’élan de joie reste indéniable.

L’étincelle sous-jacente, pour que le Trophée KIDAM puisse un jour devenir aussi célèbre que le Tour de France, ne fait aucun doute !

Record du monde en vélo-couché : 92,432 km dans l’heure

La conquète du record de l’heure par Francesco Russo

Le suisse Francesco Russo a établi en 2016 un record incroyable dans l’indifférence du monde médiatisé qui occulte les grandes et belles choses. On s’y esclaffe dans les instances fédérées, avec un nouveau règlement et des cyclistes « hors norme », à faire culminer le record de l’heure UCI, à 54,526 Km sous les applaudissements.

Et pourtant !

Un record phénoménal

Avec deux roues de vélo, un pédalier, un dérailleur et une chaine, un autre cyclisme novateur et inventif a permis de démontrer pouvoir parcourir presque le double de distance au même temps et dans la même heure départ arrêté, avec 92km 432 dans l’heure !

C’était le 26 juin 2016 sur la piste ovale DEKKRA en Allemagne et pas une télévision ne s’était déplacée pour cette tentative engagée à battre la précédente détenue avec 91,556 Km le 2 août 2011, par le même challenger : Francesco RUSSO !

La genèse avec le Ristretto

L’aventure avait débutée en 2006. Francesco est Suisse-Alémanique, passionné par la quête du record dans l’heure, qu’il considère être le record de plus juste et démonstratif. De ses propres mains, dans le petit atelier au pied de son modeste immeuble, il a conçu et réalisé sa première machine baptisée « Ristretto ».  La ligne très pure du Ristretto et la finition  inégalée du travail,  provoquent l’admiration immédiate des spécialistes.  Il n’a pour aide que son frère Simone, son épouse Jemima et son père, pour l’aider à la réalisation ainsi qu’aux premiers essais et tentatives.  L’important porte à faux ,en avant de la roue directrice, mettra en évidence un pilotage délicat  dans l’atteinte de hautes vitesse.  Les efforts de mise au point seront récompensés par un record de Suisse, à 84,345 km dans l’heure, sous une météo détestable, le 30 juillet 2010.

En 2007 et 2008, sous l’impulsion de Malric Leborgne et son association AFB (voir l’article Les Laboratoires du Futur), il est organisé en France une série d’invitations à pouvoir tester et même tenter des records sur le circuit privé de Mortefontaine près de Senlis (au nord de Paris). France-HPV avait participé à ce suivi de tentatives, au titre de son officialité à pouvoir homologuer les records. Ces campagnes, ont permis de motiver de nouvelles aventures et de connecter le relationnel de nombre de personnes, motivées par le développement des Véhicules à Propulsion Humaine de performance.

Parmi ces motivations et liens créés, on retiendra pour l’histoire, la naissance des vélos carbone Zockra, la motivation de Barbara Buatois à vouloir s’élancer dans la course aux records de Battle Mountain, en essayant le tout nouveau Altaïr de l’IUT d’Annecy, et sa rencontre avec Ellen Van Vugt, Hans Wessels et RoseMarie Buhler. Sans  oublier Damjan Zabovnik,  qui lui propose son ancien Eivie (et Marc Tauss qui l’encourage).

Mais, l’élément déclencheur qui nous intéresse ici ; c’est la rencontre entre le talent du travail et la qualité sportive de Francesco Russo, d’avec le génie novateur du bouillant Slovène, Damjan Zabovnik.

Damjan Zabovnik, le génie créateur

Damjan a imaginé et réalisé un nouveau type de machine de record qui relègue à la lourdeur de lignes d’une autre époque, tous les autres vélos de record, présents. On y pédale de dos à la route, à l’inverse de l’habituel. La visibilité est assurée via un miroir réfléchissant. L’illusion d’aller dans le sens habituel est astucieusement donnée, en croisant les câbles de direction… Les épaules étant la partie la plus large du pédaleur, le fait de les placer en avant de la machine permet d’obtenir une forme plus fine et plus aérodynamique.  Même la méthode de lancement au départ, avec chariot amovible, marque une avancée intelligente sur tout ce qui existe !

Francesco perfectionne le concept et décroche le record

C’est sur cette base technique nouvelle, que Francesco Russo concevra et réalisera, avec le soutiens amical de Damjan, ses deux futures machines détentrices de records dans l’heure. Il y aura tout d’abord l’« EivieStretto », proche des Eivie de Damjan,  puis  le « MetaStretto », résolument sophistiqué avec sa coque intégrale en carbone, sans plus de châssis tubulaire.  L’appui d’un passage en soufflerie,  confirmera le lien efficace entre le théorique et le réel.

Le suisse Francesco Russo, recordman de l’heure, pilote, concepteur et réalisateur de ses vélos-couchés carénés

Depuis 2015, Francesco Russo et son épouse Jamima, sont partis s’installer au cœur de l’aventure, en Argentine. Francesco estime possible et s’entraine, en vue de porter encore plus haut son phénoménal record…

La championne française Barbara Buatois à Battle Mountain

Le grand retour de Barbara Buatois en compétition internationale

VOICI LE LIEN POUR AIDER L’EQUIPE DE FRANCE AUX USA

La  multiple championne du Monde, recordwoman de  vitesse cycliste, Barbara Buatois et son mentor entraineur Julius Makuch, en pause depuis la tentative sur 24 heures  de Belchamp et Battle Mountain, en 2014, ont repris du service à l’occasion de la semaine de vitesse VPH de Battle Mountain (USA), du 11 au 16 septembre 2017.

http://www.recumbents.com/wisil/whpsc2017/speedchallenge.htm

Un nouveau Varna

Cette grande nouvelle, annoncée officiellement le 28 août, était plausible au sein du petit monde de ses intimes, depuis environ un mois quand Georgi Georgiev concepteur des vélos VARNA lui avait fait confidence et cadeau surprise de la réalisation amicale d’une nouvelle machine « VARNA CAMERA BIKE – Concepts and Proportions », réalisée selon son gabarit…

Conformément à l’évolution définitivement donnée pour obtenir un aérodynamisme le plus lisse et parfait, la nouvelle machine est close. Son maitre couple est également  plus restreint, que le précédent Varna « Tempest » toujours recordman.  Le Varna Concepts and Proportions se pilote à partir de la vision sur écran, relié d’une caméra externe, et plus précisément de deux caméras, pour accroitre la sécurité.

Cette technologie, nouvelle pour Varna, a été obtenue via échanges de bons procédés auprès d’un Team expérimenté concurrent (Aerovelo) et pour lequel Varna a réalisé les roues spécifiques et selon l’unique savoir-faire de Varna.

N’ayant jamais vraiment abandonnée son entrainement, Barbara Buatois l’a redoublé pour l’occasion. Sa préparation s’est achevée et confirmée par une ascension, très concluante, du Mont Ventoux, en fin de semaine 34.

L’objectif a été de tenter à battre l’actuel record mondial officiel, toujours détenu par Barbara Buatois, à 121,81 km/ h sur le 200 mètre lancé  (réalisé le 15/09/2010). On notera qu’elle a également réalisé des performances supérieures, en plusieurs reprises, mais hors des conditions d’homologation.

France-HPV,  a encouragé et contribué au financement, pour  ce retour au plus haut niveau d’une tentative française.

Le journal de la tentative

jeudi 31/08 Départ pour le Canada rejoindre le Team Varna.

lundi 04/09 L’équipe Varna bénéficie d’un temps beau et chaud depuis l’arrivée de Barbara au Canada. Steve le mécanicien, s’applique a opérer les réglages et améliorations usuels. Barbara fréquente très assidument la salle de sport. Elle est en condition physique et psychique optimum !

jeudi 07/09 Départ pour Seattle et le 08 pour Battle Mountain avec  2 machines  ( L’ancien Tempest et le nouveau Concepts and Proportions).

09/09 Conférence d’accueil aux participants

lundi 11/09  Début du concours…  Seconde meilleure performance féminine pour un premier « run »  de qualification matinal, établi à 89,25 km/h, sans forcer, car sous la condition d’un vent bien trop élevé pour une  homologation. La pluie interdira, quasiment, les tentatives de soirée.

mardi 12/09   Barbara manque son  départ. (Le premier en  une 60aine de runs de carrière). La météo du soir ne permettra pas de retourner en piste.

mercredi 13/09 Nouvelle chute au départ dans la série du matin…

jeudi 14/09 Barbara renoue, dompte et qualifie  avec bonheur sa machine. Un run  de matinée à 105,91 km/h récompense le travail et les efforts. En voulant ensuite  homologuer son second vélo (l’ancien Tempest), elle a un hélas  un troisième scratch .

vendredi 15/09 La météo n’aura que peu permis de runs dans des conditions d’homologation. Barbara recommence avec un scratch le matin puis  un run réconfortant à 102,14 km/h en soirée … La journée est mise à profit pour revoir le calage des caméras de visualisation.

samedi 16/09 Deux départs réussis. Le run du matin est à  106,71km/h  et l’après-midi à 103,82 km/h. On notera le handicap d’un problème de crevaison pneumatique qui affectera ces performances moins bonnes que prévues… Steve nous fait prendre conscience de ce que représente de rouler à plus de 100km/h avec des pneus de bicyclette sur-gonflés ! l Aniek Rooderkerken sur le Velox 7, s’est approchée à 121,52 km/h, du record mondial de Barbara Buatois, qui conserve à la France (depuis 2010) , son titre de la femme la plus vite du monde !

Voci le Club des 5 femmes les plus vite du monde !  De gauche à droite : Ellen Van Vugt, Barbara Buatois, Aniek Rooderkerken, Iris Slappedendel et Yasmin Tredell

Images du  « Concepts and Proportions » en juillet 2017.

https://www.facebook.com/groups/123929127660938/

Barbara Buatois en route vers un nouveau record en vélo couché

Le Final

 

LES LABORATOIRES DU FUTUR

Soutiens aux développements et laboratoires des machines pouvant apporter des progrès considérables, au cyclisme du quotidien ; France-HPV est activement présent sur le terrain des Véhicules à Propulsion Humaine de performance et de records.

Hélas inconnus du grand public, les records des machines modernes à propulsion humaine, défient l’imaginaire : 144.17 km/h sur le 200 mètres lancé, 92.439 km dans l’heure départ arrêté et 1219Km en 24h solo… On a réalisé un vol de 119 Km et navigué à 34,308 km/h, par la seule force musculaire… Même avec un nouveau règlement et des cyclistes « hors norme », le record de l’heure sur un vélo « classique », réglementé par Union Cycliste International n’est que de 54,526 km….

ALLER PLUS VITE ET LOIN EN VELO !

Voici la probante démonstration d’une machine novatrice à Propulsion Humaine, lors de Paris Vélo Festival, avec le récit du pilote…  Oui, un anonyme peut simplement,  et avec ses jambes, aller plus vite et loin, qu’une meute de cyclistes renommés et aguerris…

 » Top départ, je me régale et me rends compte que c’est assez facile. Je double, je double (les 817 inscrits), sans trop d’efforts, en prenant même soin de ne pas aller trop vite pour les 65 km restants…

Mais au bout d’un moment je finis premier. Je double le peloton. Je double même les motos qui ouvrent la course. Et là, j’ai ressenti en voyant dans le rétro la masse des coureurs ce que doit ressentir un coureur du tour de France, au moment du sprint final.

De plus, la route dégagée devant moi ne m’obligeait plus à freiner pour éviter les cyclistes qui ralentissent à chaque montée.

Bref, j’allais donc finir très largement premier, vitesse moyenne à ce moment là : 50 kmh !
Il ne restait plus que 2 tours sur 5, c’est à dire 20km…

Et là… c’est le drame !

Un motard me rattrape et me dit (d’un air peu courtois), je cite « t’as rien à faire ici » et me fait signe de me garer. J’obtempère, le motard s’en va, le peloton me redouble ainsi que les autres.

Je demande à une autre personne de l’organisation la raison de mon « arrestation » et là, par talkie-walkie interposé, on me dit feu vert, je peux reprendre la course !!

Un peu agacé, je me remets en piste et même si j’ai perdu beaucoup de temps, je me remets à doubler tout le monde, avec un peu moins de moral, il est vrai…

Je m’apprête à re-doubler le peloton de tête, et là… rebelote ! Le maudit motard me redemande de quitter la course.

En fait, rien dans le règlement de préciser que cette course est interdite aux vélomobiles (d’autant plus qu’il y avait des vélos couchés)…

J’en ai conclu que la raison de mon éviction de la course est… que j’allais trop vite !

Je ne vois d’autre raison que le fait de doubler des champions en fluo, moi qui était en jean et polaire à 5 euro, sans entrainement, sans cuisses de 30 cm de diamètre, et avec le sourire, ça aurait fait désordre..

Imaginez, sur le podium !

Mais le sourire des gens dans le public, les yeux ronds des enfants, font qu’au final, je m’en fous complètement. Je pense que tout le monde a bien vu que le Vélomobile est … trop rapide !

Tout est bien qui finit bien : J’ai eu l’organisateur de la course, qui m’a rappelé, et il m’a donné l’explication que je souhaitais entendre

Il n’y a pas de raison à mon éviction, si ce n’est qu’ils ont eu peur au moment ou je doublais le peloton ! En fait c’est la frayeur normale des gens qui ne connaissent pas (encore) le vélomoile, tout simplement !

L’organisateur est plutôt sympathique.

————————————————————-
Notez que le vélomobile ne comporte aucune partie saillante (ce qui n’est pas le cas d’un vélo..). Il est équipé de clignotants d’un avertisseur sonore, de rétroviseurs et un d’un feu arrière permanent. Quid de l’argument sécurité…

Comparatif des temps au tour (avec arrêt forcé au 3ème puis 5ème .voir texte)
Le vainqueur 00:17:25.24 00:18:30.01 00:18:24.19 00:18:37.35 00:18:53.79
Le vélomobile 00:17:51.48 00:18:01.39 00:21:13.80 00:17:31.42
Sans commentaire…

France-HPV remercie les internautes cinéastes et qui ont permis ce montage vidéo, ainsi que l’organisateur qui a aimablement fourni le cliché du vélomobile en tête de course !

Et si un exemple ne suffit pas, voici ce qui s’est passé pendant le GIRO  ou, encore une fois, un anonyme ( cantonné sur la voie cyclable) va plus vite que le peloton de tête….

 

 

LE TROPHEE KIDAM 2017

http://tropheekidam.free.fr/

Le 16ème Trophée KIDAM 2017, s’est déroulé enthousiaste et sous un soleil radieux.

On a assisté à de superbes moments sur la piste. Comme prévu, le Nilgo 2 reste la machine impériale, énergiquement piloté par Jean-Charles Gosselin. La jeune Margot Papon-Kaplan nous a conquis par son charme et sa détermination. Denis Bruckert avait avalé un chronomètre, tant ses tours ont été d’une régularité mécanique. Valérie Maury-Perruchon est formidablement allée, bien plus vite que prévu…

Le sénior Philippe Dussart n’a pas encore décidé de ralentir et le junior Valentin en prend de la graine. Frédéric Benoist s’affirme superhéros de la trottinette, comme Alexandre Bangnoi pour la planche. Stéphane, Kim-Minh, son frère et tous les autres ont rayonné une joie, aussi lumineuse que le ciel de cette grande journée d’amitié. Mention à Joël Vincent, toujours fidèle, avec ses machines toujours plus belles !

(Merci à Nicolas Mesnage et François Fournier pour l’assistance à l’organisation et à Valérie pour l’intendance de qualité).

Soirée à la Cipale : rendez-vous le 27 juin 2016 à 19h

La menace qui était latente, est devenue critique pour l’activité de nos soirées à la Cipale.

La priorité donnée au rugby ainsi que la réalité de la décroissance de la participation aux soirées VPH sur vélodrome conduisent la Ville de Paris à revenir sur l’attribution des créneaux que nous avions prévus pour la fin de saison 2016…

La Direction de la Jeunesse et des Sports ainsi que le conseiller à la vie sportive du 12ème arrondissement disent tenter de combiner des créneaux pour le vélo et le rugby. Cependant, pour l’heure, aucune solution ne vient poindre.

J’ai argumenté auprès de la Direction de la Jeunesse et des Sports, pour faire valoir le capital d’intérêt, de lien à l’histoire et de sympathie (sinon a minima de curiosité) que la Ville de Paris détiendrait avec la poursuite de notre petite activité (10 à 12 h par an) dans l’enceinte du stade Jacques Anquetil.

En attendant une réponse , voulue heureuse, il ne nous reste ouvert qu’un seul et dernier accès à la piste, lundi 27 juin 2016 pour un baroud entre 19h et 20h

Il serait bon que cette journée puisse être une réelle démonstration de notre capacité de représentation.

Je lance appel pour que chacun relaye l’invitation.

Anciens, nouveaux, jamais venus aux soirées, pratiquants du vélo -couché, du trike, du vélomobile, du footbike, du vélo pliant, du vélo cargo, de la planche de vitesse, public, ce message est pour vous.

Le 27 juin, remplissons la piste de la « Cipale » avec toutes nos belles machines et nos cœurs. Montrons-nous !

Nous comptons sur votre présence.

Dominique Perruchon
France-HPV

L’invitation Facebook :
https://www.facebook.com/events/148987835512601

Vidéos des précédentes Soirées VPH à la  Cipale :




Kidam 2016 : 28 et 29 mai

Initié en 2000 par France-HPV, l’Ecole Centrale Lille et l’Ecole Centrale Paris, le trophée KIDAM a rassemblé jusqu’en 2008 différentes écoles d’ingénieur, IUT et lycées techniques autour d’un projet pédagogique de construction de VPH, sanctionné par une course annuelle de Kilomètre Départ Arrêté Musculaire, le KIDAM !

Depuis 2009, les projets pédagogiques ont cessé mais la compétition perdure, tout comme l’esprit qui reste bon enfant. De plus, il est toujours possible de voir évoluer des engins très spéciaux :
– vélos-couchés (carénés et non carénés),
– vélomobiles (de plus en plus nombreux),
– tricycles,
– trottinettes de vitesse,
– draisiennes
– vélos pliables et vélos cargos- vélos handisport

Cette année, la compétition se déroulera comme à l’accoutumée depuis 2003 sur le vélodrome municipale Jacques Anquetil (dit « La Cipale ») dans le bois de Vincennes. Il s’agit d’un lieu chargé d’histoire puisque la piste a été inaugurée en 1895 et a accueilli les Jeux Olympiques de 1900 et 1924. Sa « structure Eiffel », contemporaine de la fameuse Tour, lui vaut d’être classé monument historique.

Nous disposerons du vélodrome les 28 et 29 mai. Voici le programme prévisionnel des deux journées.
Samedi :
– 1000 m départ arrêté
– 200 m lancé
– heure

Dimanche :
– course poursuite
– course par élimination
– 1000 m départ arrêté (pour ceux qui voudrait améliorer leur chrono de la veille)

Signalons qu’après deux années d’interruption en 2013 et 2014 pour cause de travaux, la piste a été rouverte juste avant l’édition 2015 qui avait été confirmée au dernier moment, juste après l’obtention des autorisations nécessaires. Le nouveau revêtement n’est malheureusement pas à la hauteur d’une réalisation récente. Si les lignes droites sont roulantes, il subsiste quelques bosses dans les virages qui peuvent pénaliser les concurrents roulants à plus de 60 km/h.

Le Nilgo 2 piloté par Jean-Charles Gosselin lors du Kidam 2015
Le Nilgo 2 de Jean-Charles Gosselin, vainqueur du Kidam 2015
Départ de la course de l'heure du Kidam 2015
Départ de la course de l’heure du Kidam 2015

Trophée Kidam 2016

Tous les renseignements et dossiers d’inscription sur le site de l’événement :
http://tropheekidam.free.fr

Voici les photos du Kidam de Sébastien Karpp. Cliquez sur le lien pour voir l’album :
https://flic.kr/s/aHskAqMzTu

Paris Vélo Festival 2016

Parcours du critérium de 90 km du Paris Vélo Festival 2016
Parcours du critérium en ville de 90 km du Paris Vélo Festival 2016

Dernières nouvelles : le Paris Velo Festival 2016 est annulé ou au mieux reporté à une date ultérieure.

Last minute info: the Paris Velo Festival 2016 has been cancelled or at best rescheduled at a later date.

 

Cette année les VPH carénés sont interdits par les organisateurs mais pas les vélos-couchés. S’il est dommage de ne pas pouvoir montrer les réelles capacités des VPH les plus rapides, nous vous appelons cependant à vous mobiliser pour cet événement, d’une part, pour profiter de ce terrain jeu exceptionnel et, d’autre part, pour monter au plus grand nombre les possibilités des vélos-couchés.

Le parcours, partant du bois de Boulogne puis longeant la Seine tout le long, est particulièrement roulant.

Voici les informations officielles :

LE CRIT 90 KM (CHRONOMÉTRÉ) 

QUAND : Dimanche 10 avril 2016
DEPART/ARRIVEE : Bois de Boulogne
HEURE DEPART : 8h
HEURE LIMITE PASSAGE DERNIER TOUR : 10h30
HEURE LIMITE D’ARRIVEE : 12h

Inscription individuelle : 60 € avant le 31 mars

La course est ouverte à toute personne âgée de minimum 18 ans
Le port du casque est obligatoire
Le prolongateur triathlon est interdit
Les vélos fixies sont autorisés avec un frein arrière
Licence FFC ou certificat médical autorisant le cyclisme de compétition obligatoire

Les vélos-couchés sont autorisés en revanche les vélos carenés (couchés ou non) sont interdits pour des raisons de sécurité.

A noter : le règlement précise également qu’il faudra retirer dossards et plaques de cadre la veille au village du Paris Vélo Festival dans le bois de Boulogne.

N’hésitez pas à vous inscrire très rapidement !

Source :
https://quefaire.paris.fr/fiche/126579_paris_velo_festival_2016

Les inscriptions en ligne :
http://www.sport.be/parisvelo/2016/fr/#registration
http://sportcommunication.info/inscription_en_ligne/liste_parcours.php?epreuve=203

English version

This year faired HPV are forbidden at the Paris Velo Festival but unfaired recumbents are welcome in the 90 km criterium along the Seine river in Paris down town. A unique possibility to race in Paris and promote recumbents to a large audience. Please join us!

Registration fees cost 60 € before March 31st.

Detailed information provided in English in the following pdf document:

PARIS VELO FESTIVAL – english version

Please note the organisers request all participants to take their plate number the day before the race in the Bois de Boulogne.

Official website : parisvelofestival.fr

Online registration :
http://sportcommunication.info/inscription_en_ligne/liste_parcours.php?epreuve=203

Les photos de l’an dernier / Last year pictures

Parcours sur les quais de Seine / Very flat Criterium along the Seine river
Parcours roulant sur les quais de Seine / Very flat and fast Criterium along the Seine river
Le parcours 2015 passait devant la cathédrale Notre-Dame / Last year's course went past Notre-Dame cathedral
Le parcours 2015 passait devant la cathédrale Notre-Dame / Last year’s course went past Notre-Dame cathedral
Le passage devant la Tour Eiffel est au programme d'édition 2016 / Riders will cycle at the feet of the Eiffel Tower this year
Le passage devant la Tour Eiffel est au programme d’édition 2016 / The riders will race again at the feet of the Eiffel Tower this year
Les vélos-couchés sont autorisés officiellement cette / Unfaired recumbents are explicitly allowed this year.
Les vélos-couchés sont autorisés officiellement cette / Unfaired recumbents are explicitly allowed this year !

Premier envol

Milesime 1

Premier vol de « Millésime 1 » le 26 juillet 2015. Photographie historique ! Jean-Charles Gosselin s’est élevé à la force de ses jambes, pendant 3 secondes à 3 mètres d’altitude. C’était au concours international de Lasham en Angleterre. L’équipe Française de l’université de Bordeaux, conduite par David Reungoat (et seule non britannique), a rempli son objectif d’apprentissages en terminant 5ème, sur les sept participants de la compétition. Ce n’est qu’un début…

Contactez-nous : contact@france-hpv.org

Le Trophée KIDAM c’est la référence.

NILGO

Vélos couchés de tous types, vélomobiles, Trikes, Footbikes et vélos pliants, ont leur Trophée. Depuis l’an 2000, le Trophée KIDAM (Kilomètre Départ Arrêté Musculaire) est devenu le rassemblement institutionnel du cyclisme horizontal et non UCI. Même, si les plus grands champions, championnes et concepteurs de génie, y sont venus marquer l’histoire, l’accessibilité pour chacun et débutants, reste la règle élémentaire du succès de l’événement. France-HPV invite les amoureux du Trophée et du mythique vélodrome de la Cipale à se retrouver les 28 et 29 mai 2016. Retenez vos agendas.

A suivre sur : http://tropheekidam.free.fr

Complément d’information : http://www.france-hpv.org/competition/kidam2016

Contactez-nous : contact@france-hpv.org

Autres événements France-HPV