Tous les articles par Dominique Perruchon

Comment se réalise l’analyse stratégique de la mobilité ?

Les 7èmes Journées d’Echange sur la Mobilité Urbaine, se sont tenues les 13 et 14 mai 2019.

Organisée par le CEREMA en partenariat avec la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme (FNAU), les deux journées se sont tenues dans le Grand Amphithéâtre de la Grande Arche, de La Défense à PARIS.

France-HPV se devait d’y être présent et de vous en livrer un compte-rendu exhaustif. 15 pages intenses, pour vous  en résumer toutes les conférences.

Entrez et dans les grand secret des enquêtes, et de leur mode de travail et de pensés,  parfois insoupçonnées…

TELECHARGEZ LE COMPTE RENDU ICI

REMISE DU PRIX FRANCE-HPV 2018 !

France-HPV a créé le « PRIX France-HPV », pour annuellement honorer les personnalités physiques ou morales, ayant notablement contribué au progrès et au développement des Véhicules à Propulsion Humaine.

Le Jury 2018 décerne son Trophée, à Isabelle LESENS, pour la présence continuelle de ses actions, et ses décennies de militantisme voués au salutaire de la vie et du bien commun.

Qu’il ne soit plus un secret pour personne que ses amis la surnomment : « Isabelle, le bon sens ! ». France-HPV est heureux de lui apporter son remerciement et sa reconnaissance.

https://www.isabelleetlevelo.fr

INDISPENSABLE ET VITAL

Respirons bien avant que trop tard….

« Si la terre était un pamplemousse, la région où les vertébrés, comme l’être humain, pourraient vivre, n’aurait une épaisseur que d’un centième de millimètre. Les conditions de température et de composition des molécules, dans ce centième de millimètre permettant la vie de vertébrés complexes comme nous sont très limitées. Le plancton a pris le CO2 de l’atmosphère primitive, qui était beaucoup plus chaude, pour construire des chaînes hydrocarbonées qui ont sédimenté et donné le pétrole et le gaz. Cela a duré environ 300 millions d’années. Chaque année, nous brûlons dans les moteurs et les chaudières l’équivalent d’1 million d’années d’activité du plancton tout en rejetant dans l’atmosphère des molécules complexes et toxiques qui n’existaient pas auparavant. Finalement pour quoi faire :

  • Faire en moyenne 25 kilomètres dans des voitures de plus d’une tonne transportant 80 kg d’humains, ce que fait toute personne âgée bien entraînée à bicyclette. Environ 75% des déplacements en voiture pourraient être effectués avec n’importe quel véhicule à propulsion humaine, éventuellement avec l’aide d’un moteur électrique léger. En France, 60% des déplacements de moins d’un kilomètre se font en voiture, 75% des déplacements domicile travail inférieurs à 3 kilomètres se font en voiture.
  • Chauffer des maisons, quand on sait maintenant construire des maisons passives ne nécessitant quasiment plus, ou très peu d’énergie.
  • Manger des aliments nécessitant dix fois plus d’énergie qu’ils n’en contiennent eux-mêmes. C’est la première fois dans l’histoire de l’homme que nous fabriquons des aliments avec un bilan énergétique négatif, toutes les civilisations qui s’y sont essayé ont rapidement disparu de l’histoire. Ce système alimentaire repose principalement sur l’essence, le gaz et le nucléaire. Nous savons parfaitement comment produire des aliments présentant un bilan énergétique positif, et ne polluant donc pas l’atmosphère. Entre autres exemples, Monsieur Joseph Chauffrey, à Rouen, produit 350 kilogrammes de légumes et de fruits sur 150 mètres carrés de potager, en mode permaculture bio, avec une activité physique moyenne de 1 heure par jour. Il décrit cela dans son livre : « Mon petit jardin en permaculture ».

Si nous prenons le temps d’y réfléchir, le vélo et le HPV peuvent contribuer directement ou indirectement à éliminer les obstacles. Nous savons très bien maintenant, que si notre corps n’a pas assez d’activité physique (le minimum requis est de 75 minutes par jour), ou s’il est sédentaire, le cerveau ne fonctionnera pas correctement et fera prendre de mauvaises décisions. Le vélo, le VPH et la marche, intégrés à la vie quotidienne, aideraient les membres de nos sociétés à prendre de bonnes décisions courageuses tout en diminuant considérablement les émissions de pollution atmosphérique, une autre cause du mauvais fonctionnement du système nerveux.

Dans le monde entier, la plupart des dirigeants n’atteignent pas les recommandations concernant l’activité physique quotidienne et la sédentarité et sont soumis à un autre biais cognitif, à savoir l’addiction au pouvoir. Nous savons qu’une activité physique suffisante, partagée avec d’autres et dans la nature, constitue un traitement ou une partie du traitement pour toute addiction.

Nous pouvons choisir de manger des aliments et des boissons saines, nous pouvons éviter de regarder des vidéos stupides, nous pouvons décider d’arrêter la sédentarité, nous pouvons vivre sans émettre trop de dioxyde de carbone mais nous ne pouvons pas arrêter de respirer. »

Dr Jean-Luc Saladin

 

LA SEMAINE D’ALLEGRE 2018

Ouverte à tous, chaque année, avec pour camp de base la charmante ville d’Allègre (Haute-Loire) , la semaine cyclo-touristique familiale de France-HPV est devenue, au fil du temps et de son succès, un incontournable de l’été.

Quelques images au souvenir de la belle édition 2018, avec ses promenades et visites variées, au long de l’heureuse semaine du 14 au 21 juillet.

FRANCESCO RUSSO – CHAMPION ET INGENIEUR

Carnet à la mémoire d’une tentative de record du monde.

Le secret était bien gardé. Seul France-HPV était dans la confidence. Il faut dire que depuis 2007, date à laquelle nous l’avons rencontré, lors de ses débuts sur la piste du CERAM, la sympathie et l’amitié entre nous ne se sont jamais démenties. Nos échanges au cours de onze années ont été réguliers et toujours marqués d’attentions, et même depuis que n’étant plus voisin Suisse, Francesco Russo s’est expatrié en Argentine.

Toutes les conditions étaient sérieusement réunies pour vivre la réalisation d’un nouveau record mondial dans l’heure. La cible des 95 Km était fort plausible selon les analyses des derniers tours du précédent record de 2016. Les améliorations notables du vélo, sans oublier l’entrainement et la condition physique excellente du champion, complétaient cette vision. Deux années de préparations méticuleuses étaient en vue de leur aboutissement. Les dates estivales de disponibilité de la piste DEKRA (en Allemagne à la limite de la Pologne et de la Tchéquie), pouvaient faire espérer une météo très compatible de l’espoir.

Le 5 juillet 2018, en soirée, la piste était offerte pour une petite heure. Un test de roulage et de vérification des procédures fonctionnelles, confirmait le tout, à l’exception d’un vent persistant entrecoupé de rafales… Un peu plus tard,    les « observers » officiels WHPVA, arrivaient de Suisse avec tout le matériel d’homologation et même d’avantage, puisqu’une caméra thermique avait été louée pour certifier que le vélo de Francesco n’était équipé d’aucun moteur caché.

Réalisé selon le concept « Eivie » de Damjan Zabovnik (dos couché inverse au sens de marche), le Metastretto est cependant une conception 100/100 originale et méticuleuse, née de l’imagination et des mains talentueuses de Francesco Russo. Son ascendance italienne et sa nativité Suisse se résument pleinement dans le génie mécanique et le soin extrême qui se synthétisent dans la machine unique et merveilleuse prévue pour réussir ce record. Depuis la tentative précédente une foule de détails y ont été améliorés, tels les roues à jantes concaves, le changement de vitesses, la réduction des entrées d’air aux passages de roues, la direction, le système respiratoire et de ventilation, etc… Le Metastretto est une merveille d’ingénierie qui relègue au passé, amateur et approximatif, bien des conceptions de machines de record.

Le vendredi 6 juillet tout était réuni pour réussir la tentative, sauf la météo. La température très basse pour la saison se visualisait dans l’absence de bleu du ciel et les rafales de vent toujours présentes. Pour tester la condition, le vélo maintenu dans sa coque protectrice est élancé pour deux tours. Une rafale de vent, plus forte que les autres, et dans un passage découvert du tracé, sera la cause d’une chute et de la raison à ne rien pouvoir espérer continuer dans cette journée.

Samedi 7 juillet, la piste n’est pas disponible. Les automobiles Tesla l’ont réservé pour 30 heures et battre 3 records du monde avec des moyens considérables. Une dizaine de voitures, une armée de camions et de matériel, sont monopolisées pour ce faire… L’équipe de Francesco qui ne bénéficie d’aucune aide, aucun journaliste, aucune télévision pour suivre son exploit, occupe son temps à peaufiner le vélo et lui offrir des pneus neufs… Deux échelles du monde partagent la même piste…

Dimanche 8 juillet, le froid et le vent sont à peine plus engageants que les jours précédents. Il est décidé de réaliser la tentative le plus tard possible pour espérer que le vent soit au plus faible. C’est à près de 20 heures que Francesco s’élance et donne le maximum. Pour celui qui n’a jamais vu passer sa machine, c’est un enchantement de voir passer un vélo à presque 100 km/h alors qu’il participe à une tentative horaire. Dans sa machine, Francesco sait que la condition ne permettra pas de réaliser son rêve à battre son propre record. Au bouclage du quatrième passage il interrompt sa course. Le vent est trop fort et voir dangereux.

La direction du circuit et son planning, étant en incapacité à pouvoir offrir une possibilité à prendre une revanche à proche échéance, l’évidence de la fatalité qu’un champion sait qu’il doit savoir affronter, s’impose.

Francesco Russo reste le recordman et l’homme le plus vite dans l’heure avec 92,439 km… Il ne sera pas facile à battre !

France-HPV remercie  le privilège de l’invitation  et  le fraternel  des jours inoubliables, passés dans les coulisses de cette tentative, infructueuse au résultat, mais  superbement humaine dans  son vécu.

Dernière photo, avant de se quitter, pour réunir et remercier toute l’équipe de cette tentative. De gauche à droite  : Francesco Russo, Peter Hutzli (Observer WHPVA), Dominique Perruchon (France-HPV), Jamima Russo (Team Assistante), Stephan Grünig (mécanicien), Mme X (responsable DEKRA), Martin Schütz (Observer WHPVA), Thomas Wolf (HPV Deutschland).

LE JET-CYCLE de L’IUT D’ANNECY

Renouveau  de l’innovation VPH, au sein de l’Université Française !

Les saisons 2017 et 2018 ont vu l’étude et le développement du «Jet-Cycle».

Le Jet-Cycle, est un élégant Véhicule Aquatique à Propulsion Humaine, monoplace, équipé de foils.

Pascale Balland, de l’IUT d’Annecy et son équipe Génie Mécanique et Productique, ont eu le plaisir de contacter France-HPV pour réclamer le soutien de notre réseau.

La machine, bien née ( ici lors de ses essais prometteurs du   18 juin 2018) , sera bientôt secondée par la réalisation d’un second prototype.

L’IUT d’Annecy est en recherche de partenaires et de financements.

Nous saluons le sérieux, l’intelligence du design, et la splendide réalisation.

 

LE TROPHEE KIDAM 2018

Le Trophée KIDAM n’est pas un évènement comme les autres. Né en l’an 2000, le fil de ses éditions raconte une histoire et témoigne, tant de l’évolution sociale que de la place occupée par les Véhicules à Propulsion Humaine dans le regard du quotidien.

Initialement challenge technique et sportif, le Trophée KIDAM était une confrontation annuelle, entre écoles d’ingénieurs sur le vélodrome de Roubaix. Y étaient invités quelques « indépendants » pour compléter le plateau. En 2004 l’Ecole Centrale de Paris succédant à Polytech-Lille, l’épreuve est devenue parisienne et s’installe jusqu’à aujourd’hui, sur le mythique vélodrome de la Cipale à Vincennes.

En 2008, le renoncement d’ECP à vouloir continuer d’assurer une organisation de plus en plus prenante (et sans doute l’attirance pour de nouveaux horizons solaires, etc), a coïncidé avec une ère nouvelle. Le pic des participations venant de tous horizons, provinciaux et européens s’est maintenu, tandis que les écoles d’ingénieur ont peu à peu et totalement déserté l’épreuve. La philosophie s’est doucement adaptée à rejoindre une mentalité plus ludique que la stricte et intègre compétition originelle.

En 2013 et en 2014, le chantier de réfection de la piste de Vincennes (vieille de 112 ans) va obliger de renoncer à pouvoir organiser le Trophée (ainsi que les soirées VPH, sur vélodrome nées en 2009).

La reprise en 2015 (enfin) sera marquante, car le Trophée KIDAM restera pour l’histoire la première épreuve organisée sur la nouvelle Cipale.

Cependant et malgré l’humeur joyeuse, jamais démentie, la réalité économique en perte des ménages, et l’adaptation du marché des vélo couché, sans plus de machines sportives ; viendra s’additionner à la perte de contact entrainée par l’absence des deux années de continuité perdues du Trophée.

La politique de la ville de Paris, sous la coupe du rugby devenu sport business, en viendra à exclure toute activité cycliste de soirée, possible, sur son unique vélodrome…

Sans plus de moyen à créer un rassemblement et une émulation, le coup de grâce n’était pas loin… Les épreuves de 2016 et 2017 n’attireront aucun visage nouveau.  Les vélos sont  devenus réalités dans la rue et moins sur les pistes. Seuls les anciens fidèles y seront participants,   à l’exception de Valentin Dussart (fils de son père) pour apporter un souffle de jeunesse.

L’ouverture du règlement aux vélos cargo, vélos pliants, trottinettes, et planches de vitesse, ne permettra pas d’attirer plus de participants. Hors de toute médiatisation plus rien n’existe dans un univers devenu totalement dirigé par le subliminal télévisuel, ou la perception d’une organisation bénévole et non commerciale est faussée.

17 participants en 2017, 18 en 2018… Et pourtant, l’élan de joie reste indéniable.

L’étincelle sous-jacente, pour que le Trophée KIDAM puisse un jour devenir aussi célèbre que le Tour de France, ne fait aucun doute !

GERMERSHEIM SPEZI 2018

La 23ème édition du Salon du vélo spécial : « SPEZI » de Germersheim des 28 et 29 avril 2018, confirme les tendances constatées au fils des années précédentes. Les vélos couchés sportifs, qui ont été à l’origine du renouveau d’intérêt pour les Véhicules à Propulsion Humaine, au cours des années 80, font maintenant partie de l’oubli et du passé. Les machines des années 2000 ont abandonné l’élitisme de la compétition, pour devenir totalement usuelles. Ce mouvement qui a été, entre autres, initié au travers du développement des vélos cargo, se poursuit vers les tricycles porteurs et même dans une très forte apparition des solutions quadricycles. Le remplacement pratique de l’automobile urbaine devient, à l’évidence, une motivation et une cible, pour les acquéreurs et les constructeurs qui s’ingénient à développer des architectures techniques très abouties pour le fonctionnel et le confort. Ce mouvement pratique, s’accompagne inévitablement avec une quasi universalité de l’assistance électrique qui équipe, potentiellement, plus de la moitié des solutions proposées.

Reportage exclusif de 43 minutes,  réalisé par France-HPV, pour vous permettre un tour d’horizon complet du SPEZI 2018.

Vu du côté des spectateurs, le prix du matériel de qualité étant, la tranche d’âge dans les allées du salon demeure majoritairement entre 40 et 60 ans. Cependant, de plus en plus de parents venant avec leurs enfants, on sent poindre la croissance d’une éducation des générations nouvelles dans le respect d’eux-mêmes et de l’environnement planétaire. Sans être capable de savoir si ce phénomène serait une causalité de l’électrification (sans efforts), ou de l’attirance d’une nouvelle clientèle soucieuse de reprendre sa santé en main, on relève que la corpulence du public venu tester les machines s’accroit d’années en années ? Beaucoup de machines ont abandonnées la priorité d’autrefois à être frêles, pour devenir massives et accessibles aux gabarits renforcés. Le cycliste au physique comme une lame de rasoir, n’est plus le seul à pédaler et c’est une bonne chose.

Votre reporter pour France-HPV…

Pour ses « coups de cœur », France-HPV accorde un bis au « Bastiaen Cargo » dont la compacité, servie par la création d’une exceptionnelle géométrie de roue avant, plus un très astucieux coffre universel, concrétise un vélo sans équivalent de facilité, de pratique, de performances et d’agréments. Nous saluons l’ouverture, à Nancy, de l’atelier « BeLcycles » qui va promouvoir le développement des remarquables productions de la française Oryanne Bertaux, spécialiste du vélo couché écologique en bambou. Le vélomobile « Mulsanne » de « Cycles JV & Fenioux », aisé d’accès, confortable, maniable et performant ne démérite pas notre admiration et son succès international. Les protections aux intempéries de l’entreprise « Veltop », confirmées par nos tests, sont universelles dans leurs solutions d’adaptations et se révèlent contre toute apparence, totalement insensibles aux vents les plus forts. Elles sont la solution idéale pour rouler agréablement par tout temps. La géométrie du train avant du tricycle pendulaire, modulaire : « Chike », confirme à l’usage, la haute qualité des études et des réflexions de son constructeur. Pour conclure ce tableau d’honneur, nous accordons une mention au Projet « Benur » de Joseph Mignozzi, qui permet et prouve que toute personne en situation de handicap, peut avoir accès pour une vie meilleure et réaliser de très beaux voyages.

Le vélo se prépare à remplacer l’automobile.

Le Chike, une tendance utilitaire, modulaire et pratique, affirmée.

Pédaler est devenu une conscience qui gagne du terrain.

Le VELTOP, solution universelle pour rouler par tous temps.

Le Bastiaen Cargo, multi-usages, ultra-compact, facile et  efficace.

BENUR, vélo de voyage  utilisable  en fauteuil roulant.

Cyles JV affirme sa position internationale avec le MULSANNE.

Dominique, Isabelle et le Dr Saladin. : l’activisme salutaire.

Philippe Ravary sur son stand.

Qu’on ne s’y trompe pas. Une bonne part des solutions pour l’avenir urbain : transport, pollution, santé des habitants, économie des ménages, maîtrise du TRE (Taux de Retour Energétique) est déjà ici, sous vos yeux…

Le Pédalair – Parapente à propulsion musculaire

Le pédalair, un ULM silencieux

Les parapentistes sont parfois des gens curieux.

Ils sont d’évidence, sportifs, épris de l’air pur, sensibles au respect des espaces et amoureux de la musique du vent.

Et pourtant… il en est qui fourvoient leurs écologiques machines à se transformer, tel le paradis perdu, dans un enfer de mécanique bruyante, polluante et disons le mot : insupportable pour le voisinage et la beauté des paysages…

Une idée de Martial Noël

La bonne et juste idée, appartient à Martial Noël.  Depuis plusieurs années il se consacre à la recherche, au développement et à l’aboutissement du PEDALAIR.

Sur la base d’un cadre de vélo couché, il a réalisé et mis au point une propulsion musculaire efficace, apte à donner un nouveau champ d’action à l’aile libre.

Les développements de l’hélice et du réducteur ont permis, et au fil des années, un gain de rendement considérable, maintenant parvenu à l’optimisation.

L’invention au stade pré-commercial, est sur la voie d’un partenariat industriel attendu et mérité.

France-HPV est heureux de promouvoir une belle idée.

Pour toute information contactez : pedalair@yahoo.fr

 

 

LE JOURNAL DE L’ANNEE 2017

France-HPV est heureux de vous partager son journal,  mémoire de ses activités, pendant l’année 2017.

Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le journal,  ainsi que les journaux des années précédentes, ainsi que  notre présentation générale, ci-dessous.

Rejoignez France-HPV.

Devenez acteur du progrès. Adhérez !

2017-France-HPV Journal et bilan

2016-France-HPV Journal et bilan

2015-France-HPV Journal et bilan

DOCUMENTATION DE PRESENTATION GENERALE

FRANCE-HPV VIDEO – La plus importante chaine vidéo du VPH

REMISE DU PRIX FRANCE-HPV 2017 !

France-HPV a décidé de créer le « PRIX France-HPV », pour annuellement honorer les personnalités physiques ou morales, ayant notablement contribué au progrès et au développement des Véhicules à Propulsion Humaine.

Le Jury 2017 décerne son Trophée, au Dr Jean-Luc Saladin pour les actions décisives qu’il a entrepris au cours de l’année, et pour ses décennies de militantisme vouées à d’inlassables travaux, consacrés pour le bien commun et la santé publique ; depuis 1973, date de son premier voyage révélateur à Lund en Suède.

A celui qui commençait ses phrases par : « Dans le club où je suis tout seul ! », France-HPV est heureux d’apporter son remerciement et de lui répondre qu’il ne sera jamais plus tout seul.

L’AVENIR DES RESSOURCES MONDIALES

Le monde concurrentiel et sa course folle, sur la seule conduite de la finance, nous occulte les réalités des ressources planétaires et du (court) temps qu’il nous reste à en disposer.

La gravité extrême de notre proche avenir, doit être porté à la connaissance de tous.

Nous avons décidé de diffuser la conférence, la documentation, et le débat, du 23 septembre 2017, conduit par Frédérick Lemarchand (Codirecteur du Pôle RISQUES MRSH-CNRS, Chercheur au CERREV, Université de Caen), lors du colloque de Cerisy-la-Salle.

L’anthropocène est l’ère géologie marquée par la dégradation de l’homme, sur son environnement naturel.

Commencée au 19ème siècle, l’accélération du pillage environnemental qui ne cesse de s’accélérer depuis le second conflit mondial, se rapproche du seuil critique, dans un aveuglement sans égal…

Les solutions, souvent présentées individuellement ; mais ici regardées dans leur ensemble,  dévoilent l’incohérence et l’inconnu vers lesquel nous avançons…

France-HPV collabore avec le Dr Jean-Luc Saladin (voir à 47 minute 30), milite, participe et alerte à préserver les ressources planétaires, qui sont celles de la vie…

UNE VIDEO A REGARDER ABSOLUMENT EN INTEGRALITE

LE POWERPOINT DE LA CONFERENCE EST A CE LIEN

Record du monde en vélo-couché : 92,432 km dans l’heure

La conquète du record de l’heure par Francesco Russo

Le suisse Francesco Russo a établi en 2016 un record incroyable dans l’indifférence du monde médiatisé qui occulte les grandes et belles choses. On s’y esclaffe dans les instances fédérées, avec un nouveau règlement et des cyclistes « hors norme », à faire culminer le record de l’heure UCI, à 54,526 Km sous les applaudissements.

Et pourtant !

Un record phénoménal

Avec deux roues de vélo, un pédalier, un dérailleur et une chaine, un autre cyclisme novateur et inventif a permis de démontrer pouvoir parcourir presque le double de distance au même temps et dans la même heure départ arrêté, avec 92km 432 dans l’heure !

C’était le 26 juin 2016 sur la piste ovale DEKKRA en Allemagne et pas une télévision ne s’était déplacée pour cette tentative engagée à battre la précédente détenue avec 91,556 Km le 2 août 2011, par le même challenger : Francesco RUSSO !

La genèse avec le Ristretto

L’aventure avait débutée en 2006. Francesco est Suisse-Alémanique, passionné par la quête du record dans l’heure, qu’il considère être le record de plus juste et démonstratif. De ses propres mains, dans le petit atelier au pied de son modeste immeuble, il a conçu et réalisé sa première machine baptisée « Ristretto ».  La ligne très pure du Ristretto et la finition  inégalée du travail,  provoquent l’admiration immédiate des spécialistes.  Il n’a pour aide que son frère Simone, son épouse Jemima et son père, pour l’aider à la réalisation ainsi qu’aux premiers essais et tentatives.  L’important porte à faux ,en avant de la roue directrice, mettra en évidence un pilotage délicat  dans l’atteinte de hautes vitesse.  Les efforts de mise au point seront récompensés par un record de Suisse, à 84,345 km dans l’heure, sous une météo détestable, le 30 juillet 2010.

En 2007 et 2008, sous l’impulsion de Malric Leborgne et son association AFB (voir l’article Les Laboratoires du Futur), il est organisé en France une série d’invitations à pouvoir tester et même tenter des records sur le circuit privé de Mortefontaine près de Senlis (au nord de Paris). France-HPV avait participé à ce suivi de tentatives, au titre de son officialité à pouvoir homologuer les records. Ces campagnes, ont permis de motiver de nouvelles aventures et de connecter le relationnel de nombre de personnes, motivées par le développement des Véhicules à Propulsion Humaine de performance.

Parmi ces motivations et liens créés, on retiendra pour l’histoire, la naissance des vélos carbone Zockra, la motivation de Barbara Buatois à vouloir s’élancer dans la course aux records de Battle Mountain, en essayant le tout nouveau Altaïr de l’IUT d’Annecy, et sa rencontre avec Ellen Van Vugt, Hans Wessels et RoseMarie Buhler. Sans  oublier Damjan Zabovnik,  qui lui propose son ancien Eivie (et Marc Tauss qui l’encourage).

Mais, l’élément déclencheur qui nous intéresse ici ; c’est la rencontre entre le talent du travail et la qualité sportive de Francesco Russo, d’avec le génie novateur du bouillant Slovène, Damjan Zabovnik.

Damjan Zabovnik, le génie créateur

Damjan a imaginé et réalisé un nouveau type de machine de record qui relègue à la lourdeur de lignes d’une autre époque, tous les autres vélos de record, présents. On y pédale de dos à la route, à l’inverse de l’habituel. La visibilité est assurée via un miroir réfléchissant. L’illusion d’aller dans le sens habituel est astucieusement donnée, en croisant les câbles de direction… Les épaules étant la partie la plus large du pédaleur, le fait de les placer en avant de la machine permet d’obtenir une forme plus fine et plus aérodynamique.  Même la méthode de lancement au départ, avec chariot amovible, marque une avancée intelligente sur tout ce qui existe !

Francesco perfectionne le concept et décroche le record

C’est sur cette base technique nouvelle, que Francesco Russo concevra et réalisera, avec le soutiens amical de Damjan, ses deux futures machines détentrices de records dans l’heure. Il y aura tout d’abord l’« EivieStretto », proche des Eivie de Damjan,  puis  le « MetaStretto », résolument sophistiqué avec sa coque intégrale en carbone, sans plus de châssis tubulaire.  L’appui d’un passage en soufflerie,  confirmera le lien efficace entre le théorique et le réel.

Le suisse Francesco Russo, recordman de l’heure, pilote, concepteur et réalisateur de ses vélos-couchés carénés

Depuis 2015, Francesco Russo et son épouse Jamima, sont partis s’installer au cœur de l’aventure, en Argentine. Francesco estime possible et s’entraine, en vue de porter encore plus haut son phénoménal record…

La championne française Barbara Buatois à Battle Mountain

Le grand retour de Barbara Buatois en compétition internationale

VOICI LE LIEN POUR AIDER L’EQUIPE DE FRANCE AUX USA

La  multiple championne du Monde, recordwoman de  vitesse cycliste, Barbara Buatois et son mentor entraineur Julius Makuch, en pause depuis la tentative sur 24 heures  de Belchamp et Battle Mountain, en 2014, ont repris du service à l’occasion de la semaine de vitesse VPH de Battle Mountain (USA), du 11 au 16 septembre 2017.

http://www.recumbents.com/wisil/whpsc2017/speedchallenge.htm

Un nouveau Varna

Cette grande nouvelle, annoncée officiellement le 28 août, était plausible au sein du petit monde de ses intimes, depuis environ un mois quand Georgi Georgiev concepteur des vélos VARNA lui avait fait confidence et cadeau surprise de la réalisation amicale d’une nouvelle machine « VARNA CAMERA BIKE – Concepts and Proportions », réalisée selon son gabarit…

Conformément à l’évolution définitivement donnée pour obtenir un aérodynamisme le plus lisse et parfait, la nouvelle machine est close. Son maitre couple est également  plus restreint, que le précédent Varna « Tempest » toujours recordman.  Le Varna Concepts and Proportions se pilote à partir de la vision sur écran, relié d’une caméra externe, et plus précisément de deux caméras, pour accroitre la sécurité.

Cette technologie, nouvelle pour Varna, a été obtenue via échanges de bons procédés auprès d’un Team expérimenté concurrent (Aerovelo) et pour lequel Varna a réalisé les roues spécifiques et selon l’unique savoir-faire de Varna.

N’ayant jamais vraiment abandonnée son entrainement, Barbara Buatois l’a redoublé pour l’occasion. Sa préparation s’est achevée et confirmée par une ascension, très concluante, du Mont Ventoux, en fin de semaine 34.

L’objectif a été de tenter à battre l’actuel record mondial officiel, toujours détenu par Barbara Buatois, à 121,81 km/ h sur le 200 mètre lancé  (réalisé le 15/09/2010). On notera qu’elle a également réalisé des performances supérieures, en plusieurs reprises, mais hors des conditions d’homologation.

France-HPV,  a encouragé et contribué au financement, pour  ce retour au plus haut niveau d’une tentative française.

Le journal de la tentative

jeudi 31/08 Départ pour le Canada rejoindre le Team Varna.

lundi 04/09 L’équipe Varna bénéficie d’un temps beau et chaud depuis l’arrivée de Barbara au Canada. Steve le mécanicien, s’applique a opérer les réglages et améliorations usuels. Barbara fréquente très assidument la salle de sport. Elle est en condition physique et psychique optimum !

jeudi 07/09 Départ pour Seattle et le 08 pour Battle Mountain avec  2 machines  ( L’ancien Tempest et le nouveau Concepts and Proportions).

09/09 Conférence d’accueil aux participants

lundi 11/09  Début du concours…  Seconde meilleure performance féminine pour un premier « run »  de qualification matinal, établi à 89,25 km/h, sans forcer, car sous la condition d’un vent bien trop élevé pour une  homologation. La pluie interdira, quasiment, les tentatives de soirée.

mardi 12/09   Barbara manque son  départ. (Le premier en  une 60aine de runs de carrière). La météo du soir ne permettra pas de retourner en piste.

mercredi 13/09 Nouvelle chute au départ dans la série du matin…

jeudi 14/09 Barbara renoue, dompte et qualifie  avec bonheur sa machine. Un run  de matinée à 105,91 km/h récompense le travail et les efforts. En voulant ensuite  homologuer son second vélo (l’ancien Tempest), elle a un hélas  un troisième scratch .

vendredi 15/09 La météo n’aura que peu permis de runs dans des conditions d’homologation. Barbara recommence avec un scratch le matin puis  un run réconfortant à 102,14 km/h en soirée … La journée est mise à profit pour revoir le calage des caméras de visualisation.

samedi 16/09 Deux départs réussis. Le run du matin est à  106,71km/h  et l’après-midi à 103,82 km/h. On notera le handicap d’un problème de crevaison pneumatique qui affectera ces performances moins bonnes que prévues… Steve nous fait prendre conscience de ce que représente de rouler à plus de 100km/h avec des pneus de bicyclette sur-gonflés ! l Aniek Rooderkerken sur le Velox 7, s’est approchée à 121,52 km/h, du record mondial de Barbara Buatois, qui conserve à la France (depuis 2010) , son titre de la femme la plus vite du monde !

Voci le Club des 5 femmes les plus vite du monde !  De gauche à droite : Ellen Van Vugt, Barbara Buatois, Aniek Rooderkerken, Iris Slappedendel et Yasmin Tredell

Images du  « Concepts and Proportions » en juillet 2017.

https://www.facebook.com/groups/123929127660938/

Barbara Buatois en route vers un nouveau record en vélo couché

Le Final

 

LES LABORATOIRES DU FUTUR

Soutiens aux développements et laboratoires des machines pouvant apporter des progrès considérables, au cyclisme du quotidien ; France-HPV est activement présent sur le terrain des Véhicules à Propulsion Humaine de performance et de records.

Hélas inconnus du grand public, les records des machines modernes à propulsion humaine, défient l’imaginaire : 144.17 km/h sur le 200 mètres lancé, 92.439 km dans l’heure départ arrêté et 1219Km en 24h solo… On a réalisé un vol de 119 Km et navigué à 34,308 km/h, par la seule force musculaire… Même avec un nouveau règlement et des cyclistes « hors norme », le record de l’heure sur un vélo « classique », réglementé par Union Cycliste International n’est que de 54,526 km….

LA PROPULSION HUMAINE : REPONSE AUX SERVITUDES

Les Véhicules et machines à Propulsion Humaine se déclinent à tous les environnements et pour une infinité de servitudes, pouvant trouver des solutions simples, écologiques et performantes.

Soucieux de contribuer à l’ensemble des vecteurs de progrès adaptés ; France-HPV, étend son action du développement de la motricité humaine, aux solutions pratiques de faibles consommations énergétique.

LA VERITE POUR VOTRE SANTE…

France-HPV milite pour l’évolution des machines à Propulsion Humaine (et faible consommation énergétique), tout autant que pour l’écologie et la santé qui en sont les vecteurs complémentaires et bienfaiteurs.

Par l’entremise du Dr Jean-Luc Saladin, conseiller Santé de France-HPV(Médecin du sport, Directeur de Thèses, Conseiller municipal de la ville du Havre en charge des modes de transports doux. Administrateur du club des villes et territoires), nous participons activement aux plus éminents congrès, séminaires et suivis de thèses.

Cette position centrale, au sein de la connaissance la plus avancée des découvertes scientifiques, nous a permis de produire et réaliser, une série de 22 courtes vidéos, accessibles à tous, sur le thème préventif « Santé & vérité » .